Télé Souvenirs >  La chronique de Max > Volume 1 - numéro 7
Accueil       Séries       Émissions       Stars       Cinéma       Coin des annonces         Personnages       Mémoire sonore       Liste d'envoi
 volume 1 numéro 7

édition précédente 

DVD       Horaire TV       Choniques de Max       Quoi de neuf?       Partenaires       Shopping       Plan du site       Favoris       Pour nous joindre

Histoire de rêves et de dollars

Sainte-Julienne, Québec, Canada - 15 septembre 2003
Par Max

Il y a bien plus que des homards à Tracadie et des pêcheurs qui les traquent au fond de l’océan. Quelque part sur un chalutier balotté par le vent du large, un jeune homme gratte sa guitare en rêvant de célébrité. Aujourd’hui, le son de son instrument s’entend jusque de l’autre côté de l’Atlantique et tout le monde sait que Wilfred Lebouthillier, le pêcheur de homard à la voix chaude, a grandi et rêvé à Tracadie-Sheila, une ville jusque là presque inconnue du Nouveau-Brunswick.


Photo de l'entrée de Sainte-Julienne durant Canadian Idol.Le Canada tout entier a vibré durant des semaines pour Audrey de Montigny, une jeune fille de 17 ans qui a poussé entre les champs de blé d’inde de Sainte-Julienne dans la région de Lanaudière. Si la plupart des Canadiens ont découvert le talent de cette jeune star de Canadian Idol, ils ont aussi enrichi leurs connaissances géographiques, même si la plupart pouvaient difficilement prononcer le nom de ce grand village de moins de 7 000 habitants. Au plus fort de la compétition, quand vous ouvriez le site Internet de la ville, la première image qui vous apparaissait ne mettait pas en vedette le maire, ni les conseillers mais une jeune étudiante devenue la fierté de toute une communauté. Même chose à l’entrée de la ville où une affiche géante de la jeune idole côtoie toujours l’enseigne de bienvenue de Sainte-Julienne.


Dans la foulée de la célèbre émission American Idol, les producteurs de plusieurs pays ratissent les villes et les campagnes à la recherche d’un jeune homme ou une jeune fille croupissant dans l’anonymat et dans une vie sans éclat pour les propulser dans le jet set planétaire. Audrey de Montigny n’a pas atteint le firmament de la renommée mais l’exposition répétée de son joli minoi
s devant les caméras lui attire déjà une célébrité à laquelle elle n’aurait pas osé rêver il y a quelques mois. Sainte-Julienne rêve sans doute aussi d’une nouvelle Céline Dion couvée au cœur d’un paysage champêtre.


Quand au pêcheur de homard gratteur de guitare, Tracadie-Sheila deviendra peut être un port de mer où il accostera de temps à autre entre deux tournées de la planète. La machine à rêve tourne à plein, et les grands réseaux empochent les dollars que génère le rêve d’une nouvelle génération.

Vos commentaires sont les bienvenus